Les 11 tendances de la communication interne que vous devez connaître pour 2014 !

Tiré d’un article très intéressant de Shel Holtz paru sur son blog à l’automne dernier, il part d’une demande très simple effectuée par l’un de ses clients qui voulait un tour d’horizon des principales tendances de communication interne pour l’année à venir. Le but ? Vérifier que ses collaborateurs ont une bonne vision de ce que sera l’avenir de la com’ interne pour ne rien louper !  Et vous ? Avez-vous pris en compte toutes ces tendances pour votre plan 2014 ?

Social media concept

1)   Mobile

Que vous le vouliez ou non « BYOD » (Bring Your Own Device, autrement dit utiliser son équipement personnel comme les smartphone, tablettes, ordinateur au travail) devient monnaie courante. Nos équipements personnels sont bien souvent plus efficaces que les équipements distribués, il est difficile de travailler avec un terminal moins intuitif ou moins fonctionnel que celui que l’on a l’habitude d’utiliser ! Cela réduit également les écarts entre salariés puisque ceux qui n’avaient pas le droit à cet équipement dans l’entreprise sont souvent équipés personnellement et s’en serve aussi dans leur travail.

Au global cela permettra à l’entreprise de toucher beaucoup plus de monde, plus facilement en diffusant les contenus directement sur mobile.

 2)   Vidéo

Selon l’étude Ragan, 72% des équipes de communication interne projettent d’augmenter l’utilisation de la vidéo pour leurs messages. C’est en accord avec l’augmentation de l’usage des smartphone : 40% des vidéos vues sur youtube le sont depuis un smartphone… De plus en plus de compagnies souhaitent une approche plus poussée de la vidéo en proposant des librairies de vidéos dans lesquelles les employés pourraient rechercher les infos, taguer et commenter les vidéos…  Les budgets n’augmentent pas pour autant car la majorité des vidéos seraient très courtes et réalisées directement par les employés, pour conserver les grosses production à la communication externe.

3)   Communiquer pour développer l’engagement

La motivation / l’engagement au travail à toujours été le cheval de bataille des directions RH mais une récente étude de PRAcademy montre qu’une bonne politique de communication interne permet des niveaux d’engagement plus élevés.

Gallup (société spécialisé dans la gestion du management et des RH) estime à 13% le nombre d’employés engagés au travail dans le monde.

Comment la communication interne peut servir de levier pour améliorer ces résultats ? Chaque employé doit recevoir les informations importantes sur la stratégie de son entreprise et dans le même temps faire entendre sa voix en réagissant à ses différentes infos. Il faut donc développer les canaux de communication verticaux (ascendants et descendants) pour permettre une bonne visibilité des objectifs de l’entreprise auprès de tous. Par exemple faire passer les infos sur les groupes et projets importants, communiquer sur leurs succès et leurs problématiques pour favoriser l’effet miroir auprès de tous…

4)   L’adoption d’un réseau social

Alors que beaucoup d’entreprises ont adoptés un réseau social, la majorité des employés ne s’en sert pas.

Pourtant de grands espoirs reposent sur l’adoption des RSE  (réseaux sociaux d’entreprise). Plus de 40% des entreprises françaises prévoient de déployer un système de cette nature au cours de l’année à venir mais comment éviter l’échec ?

Tout d’abord il faut partir de la problématique humaine, un audit complet des méthodes de consultation et des problématiques terrain est indispensable pour proposer un outil adapté. C’est le besoin qui déterminera l’outil et non l’inverse. Ensuite il faut y aller progressivement avec des fonctionnalités très limités au début (comme les commentaire ou le flux d’activité) pour favoriser l’adoption. Dans tous les cas rester simple !

5)   Le flux d’activité

Rien n’attire plus que le succès ! Un des outils phare des RSE est le flux d’activité. Les employés peuvent alors voir sur quoi travaillent leurs collègues, où en sont les projets afin de se sentir mieux « connectés » et plus impliqués.

D’une manière générale le « qui fait quoi » est primordial dans le développement de l’entreprise 2.0, chacun peut alors facilement identifier un interlocuteur leader sur un projet et se positionner par rapport à son projet et au projet global de l’entreprise.

6)   Programme d’employés ambassadeurs

Les services de communication interne sont à l’initiative de groupes d’employés mandatés pour représenter l’entreprise : répondre aux questions des clients, participer à des évènements, accueillir le public, promouvoir l’entreprise sur les réseaux sociaux.

Qui de mieux placé qu’un employé pour parler de son entreprise et la défendre ? Il ne faut pas oublier qu’en interne, un collaborateur aura tendance à souligner tous les côtés négatifs de son employeur mais à contrario dès qu’il s’agit de clients il sera le meilleur défenseur de sa boite ! Ces groupes de collaborateurs deviennent ensuite naturellement des relais très efficace de la politique de l’entreprise au sein de leurs services.

 7)   Communication visuelle

Les images dominent l’ensemble des contenus que nous partageons dans notre vie privée, alors pourquoi ne pas l’utiliser en communication interne ? Aujourd’hui peu d’outils proposent ce type de service mais il faut préparer ce virage dans nos organisations !  L’ère du tout textuel doit s’achever et nous devons utiliser la force de l’image dans la communication interne comme nous pouvons le faire en communication externe.  Des outils comme Kicoz, proposent l’image comme principal vecteur de communication et permet aux collaborateurs d’échanger, commenter autour de ces visuels.

8)   Affichage dynamique

On ne parle pas du Power Point qui tourne en boucle sur l’écran d’accueil… Mais d’une nouvelle génération d’affichage multimédia, qui diffuse vidéos, images, textes et autre de façon interactive (flash code, écran tactile).

Les écrans seront alimentés en contenu en fonction de l’heure ou de la date ainsi que  leur localisation, voire de l’étage auquel ils se trouvent.

9)   Gamification

Une étude Gartner prévoit que la plupart des grandes compagnies vont employer la « gamification » d’ici l’année prochaine. En quoi cela consiste ? Rendre amusant ce qui est banal et ennuyeux en appliquant les règles des jeux : barres de progression, niveaux, récompenses…

En communication interne on pourrait par exemple récompenser les employés qui consultent régulièrement les fils d’actualités sur leur profile (Intranet, RSE, Kicoz), proposer des quizz et publier les meilleurs scores… Le potentiel de gratification des employés est vaste !

10)   Impression

Les imprimés restent une valeur sûre même si ils ont été largement réduits au profit d’outils numériques comme l’Intranet. Une bonne communication interne ne doit pas se passer de l’impression car l’usage et les avantages sont distincts des autres supports : consultation à la maison, véhicule la fierté de l’employé, peut-être lu et partagé avec la famille… Il faut par contre mieux cibler les messages et le type de public concerné pour réduire les coûts et l’impact sur l’environnement.

11)   Mesurer l’influence des employés

Comme la communication inter-employée passe sous la juridiction de la communication interne (avec les RSE), l’identification des employés les plus influents devient importante. Ces employés seront mieux suivis et mieux informés afin de faire entendre la voix de l’entreprise et de devenir des ambassadeurs.

 

D’autres tendances se profilent : l’utilisation du Big data en interne, l’hyper-segmentation des messages, la digitalisation du poste de travail… autant de sujets très intéressants mais pas assez mature pour des implémentations court terme. Un prochain article leur sera dédié !

Que souhaitez-vous ajouter ? Il y a t-il une tendance capitale selon vous qui aurait-été oubliée ? Quelles sont les idées que vous appliquez ou projetez d’appliquer dans votre organisation ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *